Le journal de Lucie

Le journal de Lucie

Mon blog est un ressenti de ce que j’aime. Mes vers m’entraînent si loin que je me plais dans une solitude que je recherche et/ou je découvre un abri pour écrire et créer. J'ai des amis triés au volet et je suis dans des associations diverses. En fait, je me sens très unique dans ce jingle qui est là vie ! Il me reste beaucoup de temps pour continuer mes passions. Je ne suis qu’une artiste peintre et auteure qui courent sur le sentier de sa conscience pour atteindre la lumière...

Publié le par Lucie-y
Publié dans : #Philosophie.
Se taire, c'est se respecter!

Apprends à garder le silence, tout comme tu apprends à parler. Si la parole sert à te guider, alors, en vérité le silence te protège. Il y a deux sortes de qualité dans le silence . Une sorte au travers de laquelle tu prends la science de quelqu’un de plus savant que toi et une sorte au travers de laquelle tu repousses l’ignorance de celui qui est plus ignorant que toi...

Lucie

Voir les commentaires

Publié le par Lucie-y
Publié dans : #Poésie libre

Pleurer sans honte.

La pierre possède une âme qui palpite au son des balles tirées dans notre monde,

Grimper la marche du temps avec désir pour la mettre en érosion pour le pardon

Palpitations des éléments fusionnées vers les personnes en mal d’émotion

Explosion éternelle de la matière s’écrasant sur les combes avec compréhension

Enchantement de songes que je saisis avec joie pour les protéger des ombres,

Mauvaises pensées cachées méchamment dans des esprits qui tournent en rond

La pierre possède une âme qui palpite au son des balles tirées dans notre monde,

Penser à l’artiste pour avoir dans l’esprit sa poésie pour la résurrection

Imaginer un instant la fin des massacres dans notre société, et pleurer sans honte !

Lucie

Voir les commentaires

Publié le par Lucie-y
Publié dans : #Poésies libres
Mon coeur en souffrance.

Pour un frère en perdition.

Il est possible que je puisse flancher,

Comme un ouragan pour pouvoir pleurer

Je veux décimer les arbres dans ma douleur

Dire, et redire, je l’aime encore !

Pouvoir marcher sur ses mots superflus

Lui dire je t’aime comme une fleur née aux aurores

Sans sensibilité, il m’a cimenté

L’orgueil le perdra, et pourtant, c’est un initié

Il m’a éliminé, je suis à l’aise, je n’ai pas pêché,

Je suis heureuse d’éloigner les perfides de mon cahier,

Je suis accepté dans une académie, et mon bonheur explose

En fait, cet homme là, se reconnaitra dans mes proses !

Lucie

Voir les commentaires

Publié le par Lucie-y
Publié dans : #Poésies libres
La pluis se transforme en larmes...
La pluis se transforme en larmes...

Le ciel gronde, la pluie se transforme en larmes,

Sa longue marche est infinie, indéterminable Elle se sent créatrice, elle voit le jour éclater par mégarde, Elle s'imagine voleuse des brises et des campagnes Elle se voit fée des eaux, dans ses messes répétées, Elle ne croira plus aux paroles de ceux qu'elle a aimés. Ses écrits s'activent dans un fracas épouvantable, Le crayon dérape sur une ligne au silence inespéré Là où tant de douleurs ont entaché sa sensibilité. Elle connaît la fin de son histoire Voir ses rêves erronés, suivre la trace de sa fatalité, A la fin d'une vie dans la brume de ses pensées. J'aime mon voyage, elle se le répétera Dans l'océan de sa solitude.

Lucie-y

Voir les commentaires

Publié le par Lucie-y
Première couverture de mon polar, réalisé par Maxime Bras!
Première couverture de mon polar, réalisé par Maxime Bras!

Bonjours à mes Amies-Is blogueurs et bloggeuses.

Je vais publier incessamment un polar, comment trouver-vous cette image pour la première couverture de mon livre, faite par Maxime Bras, un pro ! Mon titre, (les destructeurs de vie) parlent du corbeau... Merci de faire un petit forum à ce niveau pour m’aider !

Si vous désirer des photos, n'hésiter pas à lui en commander, il vous fera exactement ce que vous lui demanderez, et pas à un prix exorbitant comme certains photographe de l'informatique!

Lucie-y

Voir les commentaires

Publié le par Lucie-y
Publié dans : #Photos
Ces géants
Ces géants

L’homme est intègre dans sa vie Mais peureux d’affronté ces géants Des murs de bétons qui risquent de les écraser Et d’un coup effacer leurs passés ! Illustration de mon petit fils Maxime Bras, auteur de cette admirable photo. Commandez-lui les images personnalisées que vous avez besoin, car il se débrouille bien, non?

Lucie-y

Voir les commentaires

Publié le par Lucie-y
Publié dans : #Mort
Le plus grand!
Le plus grand!

Toute sa vie, l'acteur a dû lutter contre de nombreux démons tels que la drogue, l'alcool ou encore la dépression.

afp.com/Tiziana Fabi

Il laisse derrière lui des millions de fans. Lundi, le célèbre acteur américain Robin Williams a été retrouvé mort dans sa maison de Tiburon, en Californie. Depuis l'annonce de son décès, les hommages se multiplient dans les médias, comme sur les réseaux sociaux. Agé de 63 ans, le comédien se serait suicidé "par asphyxie", a annoncé la police du comté de Marin Country qui a précisé qu'une enquête était actuellement en cours. De son côté,TMZ avance la thèse de la mort par pendaison. Selon son attachée de presse, Robin Williams souffrait "ces derniers temps d'une sévère dépression".

"Comme on le voit ici, la dépression peut être une maladie mortelle", assure Josh Klapow, professeur au département santé de l'Université de l'Alabama, cité par le journal AL. Selon ce spécialiste, "la personne qui est déprimée peut très bien le cacher". "La mort de Robin Williams nous rappelle que nous ne connaissons pas aussi bien les célébrités que nous le croyons", poursuit-il. En 2011, une étude sponsorisée par l'Organisation mondiale de la santé (OMS) et publiée dans la revue BMC Medicine, révélait que 19,2% des Américains souffraient de dépression. Un résultat qui les place sur la deuxième marche du podium, juste après les Français, champions du monde de la déprime avec 21%.

>> A lire aussi: Robin Williams, le génie comique pleuré par Hollywood

Depuis ses débuts, l'interprète de Madame Doubtfire, a dû lutter contre de nombreuses addictions. Dans les années 1970, il tombe dans l'alcool et la drogue. Sans complexe, il n'hésite pas à parler ouvertement de ses batailles. Son arme préférée? L'humour. "La cocaïne est une manière pour Dieu de vous faire comprendre que vous gagnez trop d'argent", s'amusait-il. C'est le décès par overdose de son ami, l'acteur John Belushi en 1982, qui le force à arrêter toute consommation, rapporte Le Huffington Post.

Plusieurs cures de désintoxication

Robin Williams replonge en 2006, d'après ABC News. La même année, il expliquait à la chaîne américaine que sa rechute dans l'alcool avait été "très progressive". "La dépendance n'est pas causée par quelque chose, elle est juste là. Elle attend", confiait-il. Pour s'en sortir, l'acteur doit affronter plusieurs cures de désintoxication. La dernière en date remonte au mois de juillet 2014. Le comédien et humoriste était retourné dans un centre de traitement contre les addictions situé dans le Minnesota.

Décrit comme un bourreau de travail, il avait récemment expliqué être retombé dans l'alcoolisme pour "tenir le rythme". Et même de cette période difficile, il arrivait à en rire: "Je suis allé en cure de désintoxication dans la région du vin juste pour garder toutes mes options sur la table", blaguait-il.


En savoir plus sur http://www.lexpress.fr/culture/cinema/alcool-drogue-depression-derriere-le-rire-les-demons-de-robin-williams_1565743.html#hHkgspwUWpFY3dO9.99

Lucie

Voir les commentaires

Publié le par Lucie-y
Publié dans : #Ivan watelle.

Critérium de ma raison,

Ma fougue s’envole au gré
des remous lancinants
et apaisés de ton âme.
Quand surgit face au Ciel un oiseau lyre
portant le bonheur en bandoulière ?
Mon sens, mes sens du Divin
vogue à marée haute.
Il expurge de façon définitive mes rancœurs
et j’exulte dans la consommation du Divin
avec toi douce Épouse mystique.
Un jour j’étais assis au bord de mes rêves
et tu entras dans l’un d’eux...
Bientôt, de tous mes rêves tu trouvas les clés...
O sensible femme apaisée par force de baisers.
Spiritualité déchaînant
des Anges de bienfaisance de compassion...
Victoire absolue,
Victoire est sur ta bouche diaphane
et pourpre couleur de l’éternel de mes nuits où
je dépose avidement et sagement,
tendrement et amoureusement,
l’accueil de notre célébration cosmique.
Acclamation des Anges, subtilité infaillible,
j’acclame à mon tour l’horizon qui se lève
sur ton corps endormi.
Passons-les nous,
jetons-nous dans les flammes du chaos originel,
laissons vaquer nos déceptions
et enterrons nos disputes,
tu es celle qui du miracle naquit,
tu laisses et laisseras la trace d’une géante
dans ta chevelure brouillonne
comme l’esquisse de Dieu lui-même,


Ivan Watelle.
EXTRAIT DE "Moine Copiste" livre avec Clément Velluet
pour 15€ (20$) partout sur la TERRE
Commande auprès
d'Ivan Watelle 8 rue Pierre Larousse 69 100 Villeurbanne France

Voir les commentaires

Publié le par Lucie Ogier

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 > >>


kiosque à journaux

 





 

Gtix annuaire

" >ArtQuid

ArtQuid

Articles récents

Hébergé par Overblog

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog