Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Bienvenue chez Lucie-y

Bienvenue chez Lucie-y

Mon blog est un ressenti de ce que j’aime. Mes vers m’entraînent si loin que je me plais dans une solitude que je recherche et/ou je découvre un abri pour écrire et créer. J'ai des amis triés au volet et je suis dans des associations diverses. En fait, je me sens très unique dans ce jingle qui est là vie ! Il me reste beaucoup de temps pour continuer mes passions. Je ne suis qu’une artiste peintre et auteure qui courent sur le sentier de sa conscience pour atteindre la lumière...

Publié le par Lucie-y
Publié dans : #Mon livre.
Mon livre à vendre.
Mon livre à vendre.

Merci !

Lucie-y

Voir les commentaires

Publié le par Lucie-y
Publié dans : #Evaristo
Les hurleurs, l'homme mort.
Les hurleurs, l'homme mort.

EVARISTO , l’homme mort, 146 x 114, Huile sur toile 1954 À propos de ses personnages qualifiés de "hurleurs", évoquer dans un entretien dans le livre EVARISTO "UN EXPRESSIONNISME SINGULIER" -

Mémoire des Arts 1998. EVARISTO répond : " Oui ! On parle tout le temps. On a la bouche ouverte. On dialogue avec les choses, les bêtes, les hommes. On a besoin. Il faut qu’on exprime la peur de la mort ou la peur d’autres choses. On crie aussi de joie. On s’exprime comme cela, durement quand on crie contre quelque chose de néfaste à notre vie. Oui ! Je crie. Je me révolte contre ces choses-là, c’est vrai. Je voudrais bien un jour, pouvoir peindre le paradis." À 75ans, je peins toute la journée jusqu’à 11 h du soir. J’ai à peine le temps de m’occuper de mes oliviers. Mais je suis heureux de travailler ! Dieu m’a donné un don, j’essaye d’être à la hauteur. C’est toute ma vie, c’est mon bonheur ! Je suis resté ouvrier, je ne voulais pas vivre de ma peinture, je voulais rester libre ! Mes dominantes sont le noir, le rouge et le jaune… Je suis pétri de choses terribles. Je n’aurais jamais assez d’une vie pour tout exprimer.

Holà ! Peindre du matin au soir, je deviendrais cinglée ! Mais voilà, Lucie Ogier et Evaristo, ça fait deux personnes distinctes, mais comme nous tous artistes, en recherche de l’incroyable dans la lumière ; une fois captée, ne jamais la laisser partir… Jamais !

Lucie-y

Voir les commentaires

Publié le par Lucie-y
Publié dans : #Jean Moulin
 Hommage à Jean Moulin.

Un demi-siècle après le transfert de ses cendres au Panthéon, le 19 décembre 1964, Jean Moulin (1899-1943) incarne toujours le héros-résistant, ancré dans la mémoire collective française, symbole de la lutte secrète contre l'occupant. La photo de Marcel Bernard montrant Jean Moulin coiffé d'un chapeau, d'une écharpe camouflant sa gorge, vêtu d'un pardessus, a contribué à nourrir la légende de ce héros de la Résistance. Elle a été prise par son ami d'enfance au cours de l'hiver 1939, près de la promenade du Peyrou, aux Arceaux à Montpellier. Il est alors préfet d'Eure-et-Loir. Pionnier de la résistance Après la guerre, une telle cérémonie n'allait pas de soi. A la Libération, le premier président du Conseil national de la résistance (CNR), celui qui a su unifier les mouvements de Résistance, était célébré parmi d'autres, chaque réseau ayant son propre "héros". Charles de Gaulle a toutefois décidé de l'ériger en symbole de la Résistance, aux dépens par exemple d'une autre figure, cerveau de la lutte clandestine et esprit rebelle, Pierre Brossolette, pourtant plus connu, après guerre, que Moulin. Mais, contrairement à Brossolette, le "préfet-citoyen" a toujours été d'une loyauté irréprochable au chef de la France libre. Justice a finalement été rendue : les cendres de Brossolette, avec celles de Germaine Tillion, Geneviève de Gaulle-Anthonioz et Jean Zay seront transférées en mai 2015 au Panthéon. Pour autant, Jean Moulin, le haut-fonctionnaire qui rachetait, aux yeux des gaullistes, les turpitudes de Vichy, possédait toutes les caractéristiques pour devenir ce héros éponyme : "c'est un pionnier de la résistance, un chef, à la fois homme de l'ombre et homme de Londres et il est mort en héros", notait l'historien Laurent Douzou. Sa renommée post-mortem est due aussi à son absence d'engagement politique : "les communistes n'ont pas cherché à récupérer sa mémoire et le gaullisme n'a pas tout accaparé", rendant cette mémoire "quasi consensuelle", selon l'historien Jean-Pierre Azéma. Plus jeune préfet de France Jean Moulin naît le 20 juin 1899 à Béziers (Hérault). Montrant très jeune d'évidents talents artistiques, il étudie pourtant le droit et rejoint la préfectorale. De 1925 à 1930, il est sous-préfet d'Albertville. Il devient chef de cabinet de Pierre Cot, ministre de l'Air en 1936 dans le gouvernement Blum et est nommé en 1937 préfet de l'Aveyron (il est alors le plus jeune préfet de France), puis, en 1939, d'Eure-et-Loir. Il fait face, à Chartres, à l'effondrement de l'armée et du pays lors de l'avance fulgurante des Allemands. C'est cette même année qu'a été prise sa photo, devenue célèbre, le montrant avec son écharpe et son feutre au bord rabattu, comme pour rester incognito. Elle a sans aucun doute contribué à faire de Jean Moulin le héros-résistant, collant parfaitement à l'idée qu'on s'en faisait. En juin 1940, il est arrêté par les Allemands : ceux-ci exigent qu'il accuse, à tort, des tirailleurs sénégalais de l'armée française d'avoir commis des atrocités envers des civils. Il refuse. Frappé, craignant de parler sous le torture, il tente de se suicider en se tranchant la gorge avec des morceaux de verre. Il survit à ses blessures. Le régime de Vichy n'hésite pas à le révoquer, trop marqué, à leurs yeux, "Front popu". En octobre 1941, ayant rejoint Londres, il est reçu par de Gaulle qui l'apprécie vite. Parachuté en France en janvier 1942, Jean Moulin, devenu Rex, puis Max dans la clandestinité, va s'employer à fédérer huit partis politiques des zones nord et sud, au sein du Conseil national de la Résistance (CNR). "C'était un homme qui avait beaucoup de charme. Personne ne lui résistait", a dit son secrétaire d'alors, devenu son biographe, Daniel Cordier. Le 21 juin 1943, il est arrêté à Caluire, en banlieue lyonnaise, lors d'une réunion secrète. Reconnu par la Gestapo, dirigée dans la région lyonnaise par Klaus Barbie, il est affreusement torturé. Il garde le silence et meurt, des suites des blessures infligées, le 8 juillet en gare de Metz dans le train le conduisant en Allemagne. Objet d'un véritable culte sur l'ensemble du territoire - des centaines de rues, lycées ou monuments portent son nom - Jean Moulin a longtemps suscité de vifs débats. En 1973, son image est écornée par un autre résistant, Henri Frenay, le qualifiant de "crypto-communiste" et soulignant ses liens avec notamment Pierre Cot, proche des communistes. Mais cette thèse a été critiquée par la majorité des résistants. Aujourd'hui, même si les circonstances de son arrestation à Caluire continuent de diviser les spécialistes, le personnage historique a réconcilié tout le monde...

Lucie-y

Voir les commentaires

Publié le par Lucie-y
Publié dans : #Société
Inacceptable dans notre société!

Inacceptable dans notre société ! Vous trouvez normal que les impôts augmentent au point que certaines personnes âgées mangent de la pâtée d’animaux ? Vous trouvez logique que notre président grignote sur nos acquis ? Honte à la France ! Nous avons des différences dans notre façon de vivre, mais je vous assure que de voir tant de personnes en difficultés me crève le cœur. En fait, des personnes de notre société ne se doute même pas de la galère de leurs voisins et amies-es. À débattre !

Lucie-y

Voir les commentaires

Publié le par lucy Ogier

Voir les commentaires

Publié le par lucy Ogier

Voir les commentaires

Publié le par lucy Ogier

Voir les commentaires

Publié le par Lucie-y
Publié dans : #Peinture à l'œuf
Une technique pour peindre à l'œuf

Ce qu'il vous faut :

1.Un œuf dont vous utiliserez le jaune 2.De l'eau; 3.Des pigments en poudre peu utilisée et peu connue de nos jours et pourtant très ancienne puisque c'est avec ce médium que peignaient les peintres dits "primitifs" au moyen âge. On peut contempler l'éclat de leurs couleurs parfaitement conservé dans tous les musées du monde encore aujourd'hui. La méthode: Vous pouvez soit fabriquer votre peinture en mélangeant pigment, jaune d'œuf et eau dans un godet (les bacs à glaçons font d'excellentes palettes à godets peu chères), soit déposer sur une assiette en carton vos pigments et prélever un peu d'eau et un peu de jaune d'œuf avec votre pinceau avant de le plonger dans le pigment. La première solution est à préférer si vous devez travailler en à-plats (plages de couleur uniformes) la seconde si vous travaillez en nuances diverses. Achats: Les pigments en poudre s'achètent dans les magasins spécialisés de fournitures pour beaux arts (Graphigro, Sennelier) ou maintenant dans les rayons peinture des grandes surfaces de bricolage (par exemple la marque des Frères Nordin). Enfin, pour ceux qui ont la chance d'aller passer leurs vacances au Maroc, dans les souks... Le support : papier à dessin ou objets à décorer en bois recouverts de plusieurs couches de gesso poncées. Particularités Peut-être avez-vous déjà constaté qu'avec la peinture acrylique, quelque soit la finesse de votre pinceau, vous n'êtes pas aussi précis et habile que lorsque vous utilisez aquarelle ou gouache. Cela tient au liant vinylique de ces peintures, moins fluide que l'eau ou la gomme arabique des deux autres et non à votre manque d'expérience. L'œuf utilisé comme liant permet un tracé aussi fluide que celui qu'autorise l'aquarelle. Pour la démonstration, on a reporté ici un dessin riche en "pointes" et détails à l'aide d'un carbone, sur un objet à décorer en bois recouvert de gesso peinture a l'œuf Ici une première couche de couleur sur la fleur peinture a l'œuf Peinture de la tige : contrairement à l'aquarelle,, la couleur ne fuse pas dans la zone voisine déjà peinte même imparfaitement sèche. Des orangés ont été rapportés sur les violets pour approfondir les teintes: la sous-couche reste imperméable à la seconde...Il arrive également que lorsque vous peignez à l'aquarelle, l'eau une fois évaporée, les couleurs éclatantes lorsqu'elles étaient mouillées vous paraissent subitement ternes et décevantes . Il en va de même pour la peinture acrylique si elle n'est pas vernie. La peinture à l'œuf, quant à elle, conserve son éclat une fois sèche. Ici deux exemples sur papier aquarelle. Cette technique est particulièrement adaptée au travail d'enluminure qui nécessite des dessins tout en finesse et des couleurs éclatantes sans vernis. enfin, au même titre que l'aquarelle, c'est une peinture transparente. On peut donc superposer des couches de couleurs transparente pour varier les tons mais, comme avec l'acrylique et contrairement à la gouache ou l'aquarelle, la couche sous-jacente étant devenue imperméable, on ne risque pas les mélanges qui ternissent.

Pour la démonstration, on a reporté ici un dessin riche en "pointes" et détails à l'aide d'un carbone, sur un objet à décorer en bois recouvert de gesso

Ci-dessous, deux exemples sur papier aquarelle. Cette technique est particulièrement adaptée au travail d'enluminure qui nécessite des dessins tout en finesse et des couleurs éclatantes sans vernis.

Je sens que c'est une méthode idéale pour mes cadeaux...

Lucie-y

Peinture à l'oeuf. Ici une première couche de couleur sur la fleur .  Peinture de la tige : contrairement à l'aquarelle,, la couleur ne fuse pas dans la zone voisine déjà peinte même imparfaitement sèche.
Peinture à l'oeuf. Ici une première couche de couleur sur la fleur .  Peinture de la tige : contrairement à l'aquarelle,, la couleur ne fuse pas dans la zone voisine déjà peinte même imparfaitement sèche.
Peinture à l'oeuf. Ici une première couche de couleur sur la fleur .  Peinture de la tige : contrairement à l'aquarelle,, la couleur ne fuse pas dans la zone voisine déjà peinte même imparfaitement sèche.
Peinture à l'oeuf. Ici une première couche de couleur sur la fleur .  Peinture de la tige : contrairement à l'aquarelle,, la couleur ne fuse pas dans la zone voisine déjà peinte même imparfaitement sèche.
Peinture à l'oeuf. Ici une première couche de couleur sur la fleur .  Peinture de la tige : contrairement à l'aquarelle,, la couleur ne fuse pas dans la zone voisine déjà peinte même imparfaitement sèche.

Peinture à l'oeuf. Ici une première couche de couleur sur la fleur . Peinture de la tige : contrairement à l'aquarelle,, la couleur ne fuse pas dans la zone voisine déjà peinte même imparfaitement sèche.

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 > >>


kiosque à journaux

 





 

Gtix annuaire

" >ArtQuid

ArtQuid

Articles récents

Hébergé par Overblog